Outlook-Fix-Image

21.04.2021

English

Adjudicatory chamber of the independent Ethics Committee sanctions Ms Yvette Félix

The adjudicatory chamber of the independent Ethics Committee has found Ms Yvette Félix, assistant coach and equipment manager at the Haitian Football Association (FHF), guilty of having failed to protect the physical and mental integrity of various female players who were under her authority and responsibility at the Centre Technique National in Croix-des-Bouquets (Haiti), in violation of the FIFA Code of Ethics.

The aforementioned ethics proceedings are part of an extensive investigation concerning Mr Yves Jean-Bart and other officials at the FHF, who were identified as having allegedly been involved (as principals, accomplices or instigators) in acts of systematic sexual abuse against female football players, including minors, between 2014 and 2020. The proceedings are still pending with respect to other FHF officials.

In its decision, the adjudicatory chamber found that Ms Félix had breached art. 23 (Protection of physical and mental integrity) of the FIFA Code of Ethics and sanctioned her with a ban from all football-related activities (administrative, sports or any other) at both national and international level for a duration of five years. In addition, a fine in the amount of CHF 10,000 has been imposed on Ms Félix.

The decision was notified to Ms Félix today, the date on which the ban comes into force, and has been published on legal.fifa.com.

Français

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante sanctionne Mme Yvette Félix

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a jugé Mme Yvette Félix, entraîneure adjointe et responsable de l’équipement de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), coupable d’avoir manqué à son devoir de protection de l’intégrité physique et mentale de plusieurs joueuses placées sous sa responsabilité et son autorité au centre technique national de Croix-des-Bouquets (Haïti), en violation du Code d’éthique de la FIFA.

La procédure éthique susmentionnée entre dans le cadre d’une plus vaste enquête concernant M. Jean-Bart et d’autres officiels de la FHF, qui ont été identifiés comme ayant possiblement été impliqués (en tant qu’auteurs principaux, complices ou instigateurs) dans des actes d’abus sexuels systématiques envers des joueuses de football – parfois mineures – entre 2014 et 2020. Les procédures concernant les autres officiels sont encore en cours.

Dans sa décision, la chambre de jugement a établi que Mme Félix avait enfreint l’art. 23 (Protection de l’intégrité physique et morale) du Code d’éthique de la FIFA et a prononcé à son encontre une interdiction de toute activité relative au football (administrative, sportive et autre) aux niveaux national et international pour une durée de cinq ans. Elle devra en outre s’acquitter d’une amende s’élevant à CHF 10 000.

La décision a été notifiée à Mme Félix aujourd’hui, date à laquelle l’interdiction est entrée en vigueur, et a été publiée sur legal.fifa.com.